Image tirée du film de Camille Maillet
SCOLARITE. Après le collège Manuel Azana, Stéphanie Louchard, APS à Montauban, lance ce mois-ci un projet de médiation par les pairs au collège Olympe de Gouges.
Une belle façon de finir l’année scolaire et d’acquérir des compétences pour la vie!

 

Image tirée du film de Camille Maillet
Formation à la médiation. Image tirée du film de Camille Maillet tourné au collège M. Azana – Montauban

La médiation par les pairs est une méthode active de promotion de la citoyenneté, dans le cadre de la thématique  « Un climat scolaire apaisé dans les écoles et les établissements » .

Cette méthodologie participative de règlement des petits conflits du quotidien scolaire est considérée comme un excellent outil de promotion de la citoyenneté et de prévention de la violence en milieu scolaire qui est le fruit « d’une accumulation de petites agressions qui, si elles ne sont pas réglées, conduisent à des atteintes plus graves. »

La médiation est un processus coopératif qui facilite la résolution non violente d’un conflit ou le prévient par l’intermédiaire d’un tiers appelé médiateur. Le médiateur aide les médiés à communiquer et à rechercher une issue constructive au désaccord. « En surmontant les désaccords, on s’efforce de construire de nouvelles relations, de nouvelles solidarités, en un mot de  reconstruire le lien social  » (Bonafé-Schmitt)

La médiation « par les pairs » en milieu scolaire signifie que les médiateurs sont des élèves, du même âge ou à peine plus âgés, formés à la médiation. Les élèves-médiateurs vont proposer leur aide aux protagonistes de disputes ou de bagarres . Cette approche va bien au-delà de la seule résolution des conflits : elle permet de développer la culture de la médiation sociale et touche la question de la citoyenneté puisqu’elle permet aux élèves et au personnels formés à cette méthode de devenir co-responsables du partage d’un bien commun : le collège, comme espace d’acquisition des savoirs et des connaissances et de lieu privilégié de l’apprentissage du « vivre ensemble».

La médiation peut aider à instaurer des modalités de coopérations et des stratégies d’entraide face aux conflits et à la violence.

Formation à la médiation. Image tirée du film de Camille Maillet tourné au collège M. Azana - Montauban
Stéphanie Louchard, APS à Montauban (82) Formation à la médiation. Image tirée du film de Camille Maillet tourné au collège M. Azana – Montauban
Élèves concernés et formation

L’atelier est ouvert à tous les élèves de 6e du collège Olympe de Gouges à Montauban. Seront sélectionnés 15 à 20 participants, des élèves volontaires qui seront formés aux pratiques de la communication non violente et à l’écoute active. Ils pratiqueront des médiations dans une salle prévue à cet effet, la salle de médiation. Ces élèves ont pour objectif de s’initier à la gestion de conflits et à l’approche de la médiation pour eux-mêmes ou pour devenir médiateurs au collège.

 Durée du projet

 Les élèves médiateurs s’engagent sur la durée de leur scolarité au collège. En effet, en montant d’un niveau, la médiation s’ouvre elle aussi à un nouveau niveau de classe.

Le projet doit se concevoir sur une durée de 4 ans, jusqu’au niveau 3ème. Ainsi la formation à la médiation devient elle aussi une formation par les pairs, les médiateurs confirmés devenant « tuteur formateur » des nouveaux.

 Objectifs pédagogiques
  • Apprendre à se connaître, à connaître l’autre et à communiquer de manière empathique, à développer l’estime de soi.
  • Prendre conscience de la nécessité des règles, inscrites dans le règlement intérieur afin d’intégrer le rapport à la loi, le rapport au droit (la médiation n’excluant pas la sanction).
  • Apprendre à prévenir et gérer les conflits en s’appropriant les valeurs, les méthodes et les pratiques de la médiation.
  • Contribuer à une véritable éducation à la citoyenneté et au développement durable grâce à l’acquisition de compétences sociales.
  • S’approprier les connaissances et compétences du socle commun : piliers 1 et 6.
Image tirée du film de Camille Maillet
Formation à la médiation. Image tirée du film de Camille Maillet tourné au collège M. Azana – Montauban

 

A quoi sert la médiation ? A quoi cela ne sert pas ?
Résolution de petits conflits entre les élèves : vol de petit matériel, rumeur, bousculade, insulte, petite bagarre.

Pour les élèves, il s’agit :

•   D’apprendre à devenir responsables de leurs paroles et de leurs actes.

•   De distinguer l’acte et la personne.

•   De pratiquer l’écoute active et empathique ainsi que de développer le respect mutuel.

•   D’apprendre à créer de nouvelles relations entre eux et avec les adultes.

Gérer des conflits plus graves : violence, racket…

Faire parler un élève qui ne le souhaite pas.

Analyser une situation supposée grave par les adultes.

Selon la Charte, nous devons veiller à ce que la médiation par les pairs ne permette pas de :

•   Supprimer ou régler des conflits importants.

•   Transformer les jeunes médiateurs en modèles.

•   S’immiscer dans la vie intime des jeunes.

•   Remplacer la sanction.

•   Se substituer aux adultes.